L’enfant

Une consultation ostéopathique chez les enfants ressemble à peu près à celles des adultes.

   L’enfant a un corps fait pour apprendre :

  • le cerveau de l’enfant est malléable et propice au développement rapide
  • son squelette est très souple, sensible aux stimulations extérieures et intérieures, mais aussi aux déformations, chutes, et traumatismes. En effet, il y a encore beaucoup de cartilages de croissance, qui se transformera progressivement en structure osseuse jusqu’à l’âge adulte.

Il se peut que ce cartilage de croissance soit trop sollicité de bonne heure, par des traumatismes ( chute, choc) mais également par la pratique intensive de sport. Ces sollicitations vont ainsi entraîner des inflammations et des douleurs. Ces inflammations diminuent beaucoup si l’activité est pratiquée de façon raisonnable, mais la biomécanique de l’enfant peut être altérée, perturbée avec ces sur-stimuations.

Il faut également surveiller les phénomènes de déformations comme la scoliose. De même que les autres structures osseuses, les vertèbres sont constituées de cartilages de croissance et seront ossifiées dans la 12e année environ. S’il apparaît des déformations avant ce terme, celles-ci peuvent être limitée et rectifiées efficacement par un suivi ostéopathique.

De même au niveau du crâne, les os sont cartilagineux au niveau de leurs sutures jusqu’a 9 ans, permettant ainsi une maléabilité protégeant le cerveau.

On peut imaginer qu’une chute sur la tête ou un autre traumatisme peut avoir un impact important chez l’enfant, de par la capacité qu’a sa structure à se déformer. De la même façon, une maladie ou une grosse émotion peuvent déjà installer des adaptations qui pourront perturber la biomécanique et freiner l’enfant dans son développement spécifique.

Durant l’enfance, entre l’âge de 3 et 11 ans, plusieurs apprentissages particuliers vont se présenter :

  • coordination physique pour apprendre à lire, écrire, marcher en rang, participer aux cours d’éducation physique et sportive…
  • efforts cognitifs très importants, de la mémoire, à partir du moment où il commence sa scolarité.
  •  relation psychosociales avec ses camarades de classes.

Chaque zone du cerveau a un rôle bien défini et il arrive assez souvent de constater que les sutures travaillent beaucoup plus au niveau des zones les plus sollicitées du cortex.

 L’école est le lieu où l’on se rend rapidement compte que pour certains enfants, il est difficile de rester assis longtemps, il est difficile de se concentrer, il est difficile de mémoriser, et la fatigue vient vite au niveau des yeux, du dos, du cou, de la posture…

Avec cela, une frustration par rapport à l’école peut s’installer et ainsi gêner le progrès de l’enfant.

 Avec la collaboration de psychothérapeutes, d’orthophonistes, l’ostéopathe aide l’enfant en lui donnant la possibilité de progresser là où les blocages biomécaniques le freinaient, et de grandir dans un équilibre musculo-squelettique qui prévient, retarde et amoindrit les possibles troubles fonctionnels de sa vie d’adolescent et d’adulte.

Les raisons de consulter :

  • les premiers pas
  • le début d’une activité sportive ou d’un nouveau loisir
  • un sport ou un loisir pratiqué de manière intensive
  • des troubles du developpements psychomoteur
  • un trouble de la concentration
  • un trouble de l’apprentissage
  •  une hyperactivité
  •  de l’irritabilité
  •  du stress
  •  des troubles de l’humeur
  •  des troubles du sommeil (difficulté à l’endormissement, reveil précoce, réveil durant la nuit)
  •  des allergies ou de l’asthme
  •  un strabisme
  •  votre enfant suce toujours son pouce
  •  des maux de tête
  •  une scoliose et attitude scoliotique
  •  un mal de dos
  •  des troubles digestifs : ballonnements, constipation, diarrhée, reflux,…
  • des  problèmes ORL chroniques : sinusite, otite, rhinite…
  • des problèmes dentaires ou de machoire
  • des retards de croissance : troubles de Osgood-Schlatter, Sever, Scheuerman