prise en charge de la névralgie cervico-brachiale en ostéopathie

La névralgie cervico-brachiale: définition:

La névralgie cervico-brachiale ou NCB est une douleur dans les bras dues à une compression nerveuse.


Comme dans le cadre d’une sciatique, mais au niveau des bras cette fois, les NCB sont engendrées par la compression ou l’irritation d’une racine nerveuse. C’est un nerf qui émerge de la région cervicale qui va être impliqué.

origine de la névralgie cervico-brachiale

  • un blocage vertébral ,
  • une hernie discale cervicale,
  • de l’arthrose.

névralgie syndrome épaule-main
Les névralgies cervico-brachiales :

  •  sont handicapantes,
  • engendrent des douleurs atteignant souvent leur maximum en pleine nuit
  • provoquent des pertes de force musculaire
  • provoquent des pertes de sensibilité 

 

Au niveau des cervicales, la moelle épinière créer 8 racines nerveuses immergeant entre chaque vertèbre cervicale. Ces racines vont se ramifier et créer 3 nerfs pour le bras:

  • ulnaire,
  • médian (grâce auquel on peut plier les doigts),
  • radial (grâce auquel on peut tendre les doigts).


En connaissant l’anatomie, on peut connaitre quelle vertèbre est impliquée dans une névralgie cervico-brachiale en fonction des territoires concernés par la douleur ou les fourmillements.
Ce sont les sensibilités ressenties au niveau les doigts qui sont les plus significatives.


Le traitement ostéopathique de la névralgie cervico-brachiale consistera donc à libérer les zones de blocages placées sur le trajet du plexus cervico-brachial.

Plusieurs régions à libérer en ostéopathie pour la névralgie cervico-brachiale:

  • les cervicales en globales
  • la zone ou immerge la racine cervicale
  • la zone entre les omoplates
  • l’épaule, la clavicule
  • le bras
  • le coude
  • l’avant-bras et le poignet
  • la région thoracique 
  • la région viscérale 
  •  le foie ( névralgie droite)
  • l’estomac (névralgie gauche)
  • la région crânienne
  • l’orifice supérieur du thorax 
  • D’autres zones peuvent être à investiguer au cas par cas.

Ce sont le plus souvent des dysfonctions vertébrales cervicales qui sont à l’origine du phénomène douloureux.
Un étirement des muscles trapèzes est souvent adapté.

La région dorsale et en particulier inter-scapulaire joue un rôle vasculaire très important ; la quatrième dorsale est une vertèbre clée car c’est à son niveau que se trouvent les gros vaisseaux rattachés au cœur.

  1. la clavicule du côté où se trouve la douleur 
  2. le sternum et les côtes supérieures ;
  3. la première côte en particulier
  4. .La première côte

Comme toujours le crâne devra être parfaitement mobile.